coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Découvrir qui on est (4ème partie)

Bulle
TEXTE EN 5 PARTIES
(4ème partie)

↵ Pour revenir à la première partie : "La technique de l'effet miroir" cliquez ICI
↵ Pour revenir à la deuxième partie : "Découvrir nos scénarios" cliquez ICI
↵ Pour revenir à la troisième partie : "Utiliser en conscience nos scénarios" cliquez ICI

Redevenir metteur en scène de sa vie.
Vous vous rappelez certainement de l'exemple de monsieur R (partie 3 : utiliser en conscience nos scénarios). En détectant le scénario qui lui portait tort il a découvert aussi une manière d'être qu'il ignorait jusque-là. Suite à cette prise de conscience, il veillera dorénavant à ne plus reproduire les mêmes erreurs pour ne plus se retrouver confronté aux mêmes conséquences. Ainsi, redevenant metteur en scène de sa vie, non seulement il ne pourra plus être victime du sans-gêne de son fils mais en plus, il retrouvera sa souveraineté !

Dans toutes situations (qu'elles soient conflictuelles ou pas) on est uniquement responsable de nos réactions, pas de celles de l'autre.

Exemple : par inadvertance je casse un vase auquel ma mère tenait beaucoup. A cause de moi, elle sera très triste... J'en suis malade à l'avance.

Je suis 100% responsable à la fois de mon acte (j'ai cassé le vase) et de la perte affective que je cause à ma mère, mais je ne suis absolument pas responsable de la tristesse qu'elle peut ressentir en découvrant ce que j'ai fait. En effet, reposant entièrement sur des facteurs strictement personnels (son vécu mais aussi son état physique, émotionnel ou psychique au moment où elle découvre le vase cassé) sa réaction lui appartient.
Consciente que ce qui précède peut bousculer la manière de penser de certaines personnes, je m'en explique dans un autre article (voir lien en bas de page).

En résumé, on peut dire qu'être metteur en scène de sa vie c'est non seulement être capable de décider seul de la trajectoire que l'on veut suivre mais c'est surtout savoir faire la part des choses. Autrement dit, être prêt à assumer seulement la responsabilité de ce qu'on fait et des conséquences que nous engendrons directement (tant vis-vis d'autrui que de soi-même).

Bande rouge Coupable, fautif ou responsable ?
A ce stade il me paraît également important de m'arrêter un peu plus longuement sur la différence qui existe entre culpabilité et responsabilité. En effet, trop de personnes se sentent fautives ou coupables alors qu'elles ne le sont pas et beaucoup d'autres ne se sentent absolument pas responsables alors qu'elles le sont ! Pourtant il y une différence fondamentale entre culpabilité et responsabilité, entre faute et erreur : la faute est volontaire, l'erreur ne l'est pas !

  • On est responsable quand, par inattention, ignorance ou maladresse, on fait involontairement une erreur.
  • Exemple : m'étant trompé d'heure, j'ai mis involontairement ma soeur en retard et elle a manqué son train.
  • On est fautif quand fait sciemment une chose alors qu'on sait pertinemment qu'on ne devrait pas la faire.
  • Exemple : je sais que je ne devrais pas lui mentir mais, je le fais quand même.
  • On se rend coupable si, non seulement on commet une faute, mais qu'on agit avec l'intention manifeste de nuire.
  • Exemple : puisque mon frère n'a pas voulu me prêter sa console de jeu, je me suis vengé en faisant croire à ma mère que je l'avais vu plusieurs fois traîner au bar avec des gens douteux. Du coup, quand mon père l'a appris, il a privé mon frère de sortie pour toute la semaine !

Ne pas faire soi-même la distinction entre une faute et une erreur conduit à porter un jugement erroné sur soi et donc à devenir une proie facile pour d'autres.

Cliquer ICI pour lire la conclusion "LIBRE ET SEUL MAÎTRE A BORD !".

✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

Noeud noir

Pour parachever mon travail, j'ai approfondi dans "COMPRENDRE NOS RÉACTIONS ET CELLES DE L'AUTRE" un aspect qui peut heurter certaines personnes. En effet, pour certains d'entre vous, je sais que ne pas se sentir responsable de la réaction d'autrui peut être perçu comme une forme d'indifférence et donc être assimilé à un manque de coeur.
Pour lire cet article cliquer ICI
Je vous invite également à écouter une vidéo de Lara Fabian (entretien enregistré au Canada) .

Par ailleurs, je développe également plus longuement la notion de responsabilité, de faute et de culpabilité et je donne de nombreux exemples dans mon article "COUPABLE, FAUTIF OU RESPONSABLE"
Pour lire cet article cliquer ICI

(© Christine Coulon - février 2012.)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le dimanche 18 mars 2012 par Christine