coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Scénarios répétitifs

Bulle

Scénarios répétitifs



Nota : ce texte est également présenté en diaporama et en vidéo (liens à la fin de cet article).


Lorsque nous constatons que nous revivons régulièrement le même type de situations, il convient de s'y arrêter pour rechercher ce que cela veut nous dire.
En effet, nos relations changent, nos conditions de vie aussi et pourtant les situations se répètent et se répèteront tant que nous ne comprenons pas que la seule composante commune à toutes les situations c'est.... nous-même ! Découvrir qui on est (3ème partie).
C'est donc à force de vivre toujours le même genre de situations, à force de rencontrer invariablement le même type de personnes ou de relations que, démêlant l'écheveau de nos contradictions, nous pouvons trouver le fil qui nous conduira jusqu'à la bonne réponse.

Bien souvent, pour ne pas dire dans la majorité des cas, l'origine et la cause se trouvent loin, bien enfoui dans notre enfance.
C'est en effet dans les premières années de sa vie que l'être humain découvre comment il doit se comporter pour être accepté, reconnu, aimé. C'est dans le regard des adultes (parents, enseignants, ...) qu'il va chercher l'assentiment dont il a besoin pour se forger sa propre opinion de lui-même. Or, l'opinion qu'il se fait est dépendante aussi de son propre ressenti. Autrement dit, si l'enfant sent que son attitude est bien accueillie ou qu'elle suscite une réaction qu'il ressent à tort ou à raison comme encourageante, il en déduit aussitôt que le comportement adopté est bon pour lui puisque validé par les adultes.... Il aura donc recours à ce type de comportement chaque fois qu'il se trouvera à nouveau dans une situation similaire.

Exemple : un enfant qui se sent fortement encouragé et/ou valorisé chaque fois qu'il agit de telle ou telle manière sera généralement enclin, à l'âge adulte, à continuer à agir de la même façon. Même si parfois ce rôle lui pèse, il aura beaucoup de mal à s'en défaire. En effet, reconnu, encouragé et valorisé très jeune par le monde des adultes, il s'est construit malgré lui une image de lui-même à laquelle il s'est identifié.

De la même manière, celui qui subit continuellement des reproches et des critiques, aura tendance à combattre sa nature profonde puisque celle-ci ne rencontre visiblement pas l'assentiment des adultes.

Entièrement tourné vers ce que l'autre attend de lui, l'enfant organise donc très jeune sa vie en fonction de ce qu'il estime être LA bonne attitude. En se pliant systématiquement aux prérogatives de l’environnement, l’enfant apprend très jeune à privilégier les besoins de l'autre au détriment des siens. Engendrant de ce fait un déséquilibre dans sa vie, ce dernier, en s’aggravant au fil des années, finira par attirer son attention..

C'est ainsi que, comme je l'expliquais dans mon article Jeu de pouvoir (article annexe), une personne qui se comporte comme un St Bernard se fera toujours presser comme un citron par des gens qui s'agripperont à elle comme à une bouée de sauvetage et celle qui ne sait pas poser ses limites, trouvera sans mal toujours quelqu'un qui abusera sans aucun scrupule de son temps, de son énergie et même de son argent.


C'est donc, paradoxalement, ce déséquilibre qui, en l’interpellant, le conduira à la prise de conscience salvatrice.
En effet, c'est lui qui, tôt ou tard, pousse à s'interroger sur les raisons de ce qui est bien souvent perçu comme une injustice.
En nous "pourrissant" la vie, les conséquences désagréables de nos scénarios sont, en définitive, une aide fort utile…

Exemple : tel enfant qui, par la force des choses, apprend très jeune à ne compter toujours que sur lui-même, aura beaucoup de mal, à l'âge adulte, à parler de ses difficultés et à demander de l'aide. Donnant inconsciemment, par son attitude, le sentiment à ses proches d'être parfaitement en mesure de pouvoir faire face à toutes les situations, personne ne s'inquiète vraiment pour lui... Il faudra donc qu'il se retrouve contraint à l'isolement pour réaliser enfin à quel point il se nuit en continuant à répéter inlassablement le même scénario.


Ce qui est vécu n'est donc pas anodin. En effet, comment l'être humain pourrait-il trouver les bonnes réponses sans aucun indice pour le mettre sur la voie ? N'oublions pas que, n'étant pas conscient de créer lui-même les conditions de ce qu'il lui arrive, il considère généralement que c'est l'autre qui est responsable de ce qu'il vit....
Or, tant qu'on se considère "victime" d'une situation on n'a aucune chance de pouvoir la faire cesser. Ce n'est qu'à partir du moment où on prend conscience de nos erreurs que l'on peut y mettre un terme.

Moralité :

  • ● En jouant toujours le même rôle nous entretenons les mêmes scénarios et nous engendrons donc, toujours les mêmes situations.
  • ● Personne ne se retrouve pris par hasard dans une situation donnée.
  • ● Nous programmons donc nous-même, à notre insu, ce qui nous arrive (que ce soit agréable ou désagréable).


(© Christine Coulon - 13 mars 2016)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

NOTA : cet article est également présenté en diaporama et en vidéo.

☛ Pour regarder le diaporama cliquer sur ce lien : Diaporama Scénarios répétitifs

☛ Pour regarder la vidéo cliquer ICI : Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)
La vidéo se trouve à gauche de votre écran.

➨ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le dimanche 13 mars 2016 par Christine