coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Comment remédier à nos déboires (partie 2)

Bulle

COMMENT REMÉDIER À NOS DÉBOIRES

2ème partie

↵ Pour revenir à la première partie de cet article cliquez ICI

Qu'ai-je fait pour en arriver là ?
Ai-je été, sans m'en rendre compte, imprudent(e) ? distrait(e) ? naïf(ve) ? irrespectueux(se) ? trop sûr(e) de moi ? agressif(ve) ?

En quoi ai-je pu contribuer (directement ou indirectement) à ce qui m'arrive ?
Me suis-je sous-estimé(e) autrement dit, me suis-je effacé(e), soumis(e) ou, au contraire, me suis-je surestimé(e) en me montrant arrogant(e) ou désagréable ?
Ai-je fait des compromis ? Ai-je été trop gentil(le) ou étais-je au contraire sur la défensive ?

Comment puis-je y remédier ?
La première chose à faire est de vérifier si on a déjà été confronté(e) dans un passé plus ou moins proche à ce type de situation.
Si oui, il est alors judicieux de se demander : quel comportement ai-je reproduit et quelles erreurs ai-je à nouveau commises sans m’en rendre compte ? Autrement dit, me suis-je à nouveau tu alors que j’aurai du répondre ? Me suis-je laissé(e) manquer de respect sans réagir ? Ai-je à nouveau été sur la défensive alors que rien ne le justifiait ?
Si c’est au contraire la première fois, il est alors nécessaire de regarder ce que cette situation nous apprend sur nous et quel enseignement elle nous invite à retirer de ce qui nous arrive.

En effet, tant que l’on n’est pas conscient de ce que l’on engendre à nos dépens, on ne peut remédier à nos difficultés. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de tirer un enseignement de ce qui nous arrive pour éviter de reproduire les mêmes erreurs à l'avenir.
Pour ce faire, il est important de
tenir non seulement compte des émotions que la situation éveille en nous (je suis en colère ? me serais-je senti(e) envahi(e) et non respecté(e) dans mes limites ? Je suis triste ? aurais-je le sentiment d'avoir perdu quelque chose ? Etc.)
mais surtout, de ce que notre attitude nous révèle sur nous-même (c'est à dire, notre faille, la pierre d'achoppement de nos difficultés).
Par exemple, le fait de se taire peut reposer sur plusieurs facteurs :

  • - une difficulté à s’affirmer due à mauvaise image de soi,
  • - un manque de réactivité lié à la peur du conflit,
  • - une nature émotionnelle fragile, indiquant des blessures non cicatrisées...,
  • - etc.

Si le silence repose sur une peur du conflit, cela peut révéler un laxisme (on laisse couler) ou des peurs inconscientes, par exemple : la crainte de ne pouvoir se défendre ou encore, la peur de perdre l’amour ou l’estime de l’autre.
A partir de là, il est possible de remonter à la source de nos comportements et découvrir les réelles raisons qui, à notre insu, motivent notre attitude. Là encore, il s'agit de fouiller notre inconscient à la recherche des bonnes réponses...

- Si on se tait par laxisme, est-ce par ce que, estimant que l'autre ne nous écoutera pas, on pense que la partie perdue d’avance ou plutôt parce que, n’ayant pas conscience de nos propres limites, on recule pour lui laisser toujours plus de place ?

- Si on craint de ne pouvoir se défendre, est-ce par manque d’audace (courage) ou de moyens (par exemple, capacité à dire ou à se faire comprendre) ?

- Si on a par peur de perdre l’amour ou l’estime de l’autre, est-ce parce qu’on a redoute son jugement ou parce que, dépendant de lui (matériellement ou affectivement) on redoute d’être abandonné ?

Ceci ne sont que des pistes à explorer. Rien ne vous empêche donc de trouver d'autres questions à vous poser si vous l'estimez nécessaire. Et pour ceux qui souhaitent approfondir davantage ce sujet, je vous invite à lire (ou à relire) mon article en 5 parties "Découvrir qui on est" en cliquant ICI

(© Christine Coulon - 25 septembre 2016)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le dimanche 25 septembre 2016 par Christine