coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Attention piège : sauver n'est pas aider (1ère partie)

Bulle

TEXTE EN 3 PARTIES.
(1ère partie)

✓ La vigilance s'impose

Ainsi que je l'ai indiqué récemment, dans la deuxième partie des Jeux de pouvoir, ce n'est pas toujours par la force que s'exerce un jeu de pouvoir. Quelques-uns ont d'ailleurs fort bien compris qu'il est souvent beaucoup plus facile d'obtenir satisfaction en faisant vibrer la corde sensible de quelqu'un plutôt qu'en le menaçant ou en exigeant.
Jouer la carte du "petit" et du "faible" pour toucher le coeur d'autrui est en effet malheureusement devenu de nos jours monnaie courante et ce, dans tous les domaines (famille, société, travail, etc.). Certains étant même de véritables experts dans l'art d'éveiller la pitié, il est parfois bien compliqué de démêler le vrai du faux...
L'éducation reçue nous ayant appris à voler systématiquement au secours de l'autre, beaucoup d'entre nous se transforment donc en "pompiers de service" chaque fois qu'ils rencontrent une personne en "difficulté". Et quand, par extraordinaire ils passent leur chemin, ils ont aussitôt mauvaise conscience. Certains vont même jusqu'à se reprocher sévèrement leur "égoïsme", leur "indifférence" voire même leur "intransigeance" ...
Pourtant, tout mettre en oeuvre pour épargner toute forme de difficultés à l'autre comme s'efforcer d'aplanir tous ses obstacles n'est pas lui rendre forcément service ! C'est même souvent l'inverse !
Je suis pour ma part convaincue qu'aider véritablement l'autre c'est l'accompagner au contraire jusqu'au bout de son processus d'évolution en l'encourageant à se faire confiance et à se prendre lui-même en main au lieu de tout attendre des autres.

Il y a une grande différence entre aider ou épauler quelqu'un et le materner... Aider quelqu'un et l'épauler c'est lui donner un coup de main passager ; materner, c'est accepter de prendre en charge la responsabilité de son bien-être !
Or, il ne faut pas oublier que c'est justement dans l'épreuve que l'être humain apprend à se fortifier. C'est pourquoi, aider quelqu'un à sortir la tête haute d'une épreuve c'est lui permettre de prouver aux autres, et surtout de se prouver à lui-même, de quoi il est vraiment capable.
Quand on désire véritablement aider quelqu'un il est donc impératif de faire au plus vite abstraction de toute envie de voler à son secours. En clair, cela signifie renoncer à vouloir jouer au "sauveur" et laisser l'autre faire ses propres expériences pour qu'il puisse se fortifier et acquérir ainsi assurance et confiance en lui.

Pour lire la suite : Ecueils à éviter.

✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

(© Christine Coulon - mai 2012)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le lundi 28 mai 2012 par Christine