coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Oser prendre le chemin qui mène à soi

Bulle

Oser prendre le chemin qui mène à soi.


Prendre le chemin qui mène à soi c’est faire ni plus ni moins le choix conscient de quitter les conditionnements rigides du petit “je” (notre personnalité) pour se mettre à l’écoute du grand “JE” (notre Conscience).

Pour illustrer ceci, je ne connais pas de meilleur exemple que Pinocchio, ce petit personnage de fiction dont les aventures ont bercé notre enfance.
En effet, comme beaucoup d’entre nous, cette marionnette en bois fabriquée par Gepetto connaît bien des déboires au cours de son existence car refusant d'écouter les conseils de sa conscience, symbolisée par Jiminy le Cricket, Pinocchio préfère suivre ses "amis" le Renard et le Chat...
Or, comme Pinocchio nous avons, nous aussi, une conscience qui nous guide à faire les bons choix. Mais, tout comme lui, nous sommes plus enclins à écouter notre "ami" le mental et son jeu d'illusions que les conseils avisés de notre conscience... Et tout comme pour le petit pantin en bois, cela nous conduit à expérimenter bien des désillusions…

♦︎ Qu’est-ce que le mental.

Le mental est la voix par laquelle s’exprime notre personnalité (notre petit “je”). C’est une partie de nous-même comparable à un logiciel informatique c'est à dire qu'il a un programme et qu'il n'en déroge pas ! Anticipant les événements à venir et les interprétant à sa manière, il en tire toute une série de bonnes et de mauvaises croyances. Or, c'est dans ce stock de données que l'individu puise pour gérer sa vie. Mais entre l'enfance et l'âge adulte les conditions évoluent. Ce qui fait que les références accumulées dans la mémoire émotionnelle ne peuvent s'appliquer aux situations du présent.

♦︎ Quel est son rôle.

Le rôle qui lui incombe est le traitement des informations ; domaine dans lequel il excelle.
En effet, quand il s’agit d’expliquer, d’analyser, de répertorier, d’organiser et de synthétiser les données qu’on lui soumet, le mental a toutes les qualités requises et accomplit son travail à la perfection.
En revanche il est totalement inopérant pour indiquer la marche à suivre car il ne peut appréhender le non-connu autrement qu’en projetant sur lui des solutions puisées dans un système de références appartenant au passé… ! De plus, en nous poussant à refouler d’emblée tout ce qui échappe à sa logique rationnelle, il nous conduit à refuser toutes nouvelles façons de penser et nous empêche donc de nous ouvrir à d’autres concepts.
C’est pourquoi, aussi longtemps que nous confions à notre petit “je”, et donc à notre mental, le pouvoir de diriger notre vie, nous contribuons, à notre insu, à bloquer aussi notre propre évolution.

♦︎ Qu’est-ce que l’intuition.

L’intuition est la voix de notre conscience (autrement dit, de notre grand “JE”). C’est en effet cette petite voix qui, venant du plus profond de nous-même, nous parle de ce qui se passe réellement en nous et nous invite sans cesse à en tenir compte afin de trouver le chemin de notre épanouissement.

♦︎ Quel est son rôle.

Son rôle est de nous guider sur le chemin de la réalisation de soi. Petite voix intérieure, c’est ce 6ème sens qui, invitant à expérimenter sans cesse de nouveaux concepts, nous permet de trouver la voie pour laquelle on est fait et sur laquelle on va pourvoir optimiser nos potentialités. Nous invitant à explorer sans cesse de nouvelles facettes de notre personnalité, l’intuition nous aide à faire connaissance avec nous-mêmes et à tirer profit de toutes nos ressources créatives.
Contrairement à notre mental, notre intuition a donc toutes les qualités requises pour nous indiquer la marche à suivre pour venir à bout de nos difficultés et nous épanouir.

Or, face aux difficultés rencontrées, l’être humain donne plutôt la suprématie à son mental au détriment de son intuition pour remettre de "l'ordre dans sa vie"… Et, pour ce faire, il ignore volontairement ce qui se passe à l'intérieur de lui-même car le mental est, par nature et par nécessité, analytique et détaché ; il ne s'embarrasse ni d'émotions, ni de sentiments.
De ce fait, ne recevant donc plus aucune information puisque coupé de son ressenti et de ses émotions, l'être humain pense à tort que ses problèmes sont résolus.
Le confort obtenu est donc un leurre car on ne peut remplir impunément le plateau d'une balance et dans le même temps vider l'autre plateau de sa substance sans créer un jour ou l'autre une carence.
En effet, cette manière arbitraire de procéder engendre à la longue de profonds déséquilibres (tensions intérieures) qui, à plus ou moins long terme, peuvent donner naissance à un mal-être voire à des souffrances et même des maladies.
C'est pourquoi si l'individu tente de trouver la voie à suivre en n’écoutant que son mental il pourra certes, s'imaginer dépasser certaines de ses difficultés mais, à quel prix ! Aborder les choses d’un point de vue rationnel c'est bien, mais à condition de ne pas provoquer de déséquilibres. Or, chaque fois que l’être humain privilégie l’écoute de son mental au détriment de l’écoute de son intuition, il se prive d'une grande partie de sa richesse. Il ne peut donc prétendre, au niveau expressif et créatif, qu'à un résultat analogue, c'est à dire tout aussi partiel.

Moralité : si l’écoute de notre intuition est impérative pour se laisser guider, la technique permettant de mettre en application les conseils reçus est, elle, du ressort du mental.

✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

© Christine Coulon - 20 et 21 septembre 2016)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le mercredi 21 septembre 2016 par Christine