coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

La véritable raison d'être de la souffrance


Bulle

LA VERITABLE RAISON D'ÊTRE DE LA SOUFFRANCE


Pourquoi souffre-t-on ?

Tout simplement parce que, préférant écouter notre ego plutôt que notre coeur, nous nous éloignons de notre centre qui est AMOUR ! C'est ce renoncement qui crée la souffrance.

L'être humain est sur terre pour s'épanouir et être heureux, non pour souffrir !

Autrement dit, chaque fois que l'on se nuit en adoptant un comportement contraire à notre idéal de bien-être, on crée de la souffrance. Cette souffrance prend d'abord la forme d'un mal-être plus ou moins indéfinissable. Puis, au fil du temps, la souffrance morale se transforme en souffrance physique... puis en maladie.

Voir à ce propos mon article : Loi d'attraction (3ème partie) Lien entre notre taux vibratoire et notre état de santé

Le but de la souffrance est donc de nous conduire à ouvrir les yeux sur ce qui nous nuit. C'est la sonnette d'alarme qui tente de nous sortir d'une certaine torpeur. qui nous conduit à renoncer à un chemin prit car il nous éloigne de notre centre.

Car, demeurer durablement dans un état de souffrance c'est renoncer à faire vivre l'Amour en soi.

Or, l'être humain se persuade bien souvent, en toute bonne foi d'ailleurs, que la souffrance est utile à son avancement… Les religions n'enseignent-t-elles pas que pour gagner le Paradis il faut souffrir ?

Combien sommes nous à nous leurrer, allant jusqu'à tirer une certaine fierté de nos prouesses à endurer la souffrance sans mot dire ?
Il est vrai que l'ego trouve toujours de bonnes raisons pour nous faire croire qu'agir de la sorte nous rend plus forts, plus résistants, plus malins que les autres ; il a raison car, si nous le croyons, c'est autant de gagné pour lui !
Mais, de ce fait, notre idéal de Paix intérieure et d'Amour, où est-il passé ?
Or, si nous n'avons plus cet idéal en nous comment pouvons-nous prétendre être dans l'Amour ?
Au terme de notre incarnation actuelle, ayant renoncé à cet idéal, qu'emporterons-nous si ce n'est des regrets (et de ce fait une réelle souffrance cette fois-ci), de n'avoir pas davantage écouté les messages de notre corps qui n'aura eu de cesse de nous amener à nous aimer davantage...

Cet article prend appui sur des réflexions personnelles datant de mars 2002 époque, où confrontée à la souffrance (tant morale que physique), j'ai pris enfin conscience de mon erreur.

(© Christine Coulon - novembre 2014)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le vendredi 14 novembre 2014 par Christine