coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Devenons responsable

Bulle

Chaque fois que, refusant d'endosser la responsabilité de ce qui nous arrive, on cherche d'abord à accuser l'autre en reportant sur ses épaules la cause de nos ennuis, on avoue implicitement notre propre faiblesse.
Arme de prédilection des lâches et des faibles, la "victimite" peut en effet donner l'illusion d'échapper à une situation déplaisante.... car, il faut bien le reconnaître, il n'est évident pour personne de se regarder dans une glace et de considérer avec objectivité une image qui ne répond pas à l'idée que l'on se fait de soi… Alors, on préfère transformer la réalité et trouver la personne qui devra être responsable à notre place.

Exemples : c'est de ta faute si j'ai perdu mon temps ou c'est toi qui me pourrit la vie ou encore, je me suis sacrifié à cause de toi, …


Non ! Jamais personne n'est responsable à notre place de ce que nous vivons, de ce que nous éprouvons, de ce que nous faisons !
Ayant déjà traité de ce sujet en mars 2012, je vous invite à lire (ou relire) mon article :
Comprendre nos réactions et celles de l'autre (texte en 2 parties)

Nous sommes donc toujours seul et unique responsable de ce que nous acceptons de vivre, de ce que nous acceptons d'éprouver, de ce que nous acceptons de faire ou de ne pas faire !
Nos états d'âmes, nos décisions mais aussi, nos désirs et nos réalisations, nous appartiennent.

Pourquoi ?
Tout simplement

  • ● Parce que c'est nous, et nous seul, qui décidons de nous pourrir la vie (en attachant, par exemple, de l'importance à quelque chose qui n'en n'a pas ou en restant dans une situation relationnelle ou professionnelle qui ne nous convient pas ou plus).
  • ● Parce que c'est nous et nous seul, qui décidons de nous sacrifier pour l'autre dans l'espoir, plus ou moins avoué, d'être aimé ou bien vu en retour ! J'ai tout fait pour toi = j'étouffais pour toi.....
  • ● Parce que c'est nous, et nous seul, qui décidons de perdre notre temps en acceptant entre autres, de nous ajuster à la cadence ou de nous plier au bon vouloir de l'autre !

Se sentir victime, s'estimer persécuté, se plaindre de ses déboires à qui veut bien l'entendre ne permet donc pas de régler quoi que ce soit puisque, au lieu de s'attaquer résolument à la cause de nos infortunes, nous déplaçons non seulement le problème, mais nous perdons surtout toutes possibilités de pouvoir y remédier.

Autrement dit, chaque fois que nous préférons accuser l'autre en le rendant responsable de nos déboires, nous lui offrons sans le savoir le pouvoir de décider à notre place. Eh oui, en lui octroyant le rôle du bourreau nous devenons forcément une victime. Or, une victime n'a aucune prise sur les événements, elle ne peut que les subir !
C'est la raison pour laquelle, tenter de mettre fin à une situation désagréable en agissant de la sorte est totalement illusoire.

Par contre, si chaque fois que nous nous retrouvons dans une situation inconfortable nous acceptons de prendre en charge notre part de responsabilité (en admettant que c'est nous-même qui nous pourrissons la vie, que c'est nous-même qui décidons de nous sacrifier ou de perdre notre temps), redevenant metteur en scène de notre vie, nous avons réellement le pouvoir de faire changer les choses ! En effet, face à une situation qui nous est insupportable, nous pouvons à tout moment décider de rester dans cette situation ou d'y mettre fin puisque cela ne dépend que de nous !

Moralité : Personne ne peut faire la pluie et le beau temps dans notre vie si nous ne lui donnons nous-mêmes pas la possibilité de le faire !

Conduisons-nous en être responsable !
Acceptons d'assumer toutes les conséquences de nos choix, de nos actes, de nos pensées et de nos croyances !
Ainsi, seul maître à bord de notre destinée, nous serons alors en mesure de créer notre réalité en conscience au lieu de la subir !

Pour aller plus loin : LE PETIT GUIDE D'UNE RELATION REUSSIE
Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

(© Christine Coulon - 26 août 2014)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le mardi 26 août 2014 par Christine