coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Apprendre à recevoir (2ème partie)

Bulle
TEXTE EN 2 PARTIES.
(2ème partie)

↵ Pour revenir à la première partie. "APPRENDRE A RECEVOIR : recevoir et lâcher prise, même principe !" cliquez ICI

Ne soyez pas au fond du jardin !
Bien souvent on espère rencontrer ce à quoi on aspire le plus mais, cet espoir s'accompagne de projections. C'est à dire, que l'on s'imagine à l'avance quand et comment notre voeu se réalisera. Ce qui fait que lorsqu'il se réalise nous ne le voyons pas. Nous passons à côté tout simplement parce qu'il ne se présente pas sous la forme qu'on avait présumée !
Exemple. Imaginez que, souffrant de solitude, vous aspiriez à sortir de votre isolement. Dans votre for intérieur vous espérez qu'une personne précise va vous faire la bonne surprise de vous rendre visite. Or, justement, le téléphone sonne et c'est une tout autre personne qui se manifeste. Cette dernière, vous invite gentiment à aller au cinéma avec elle. Dépitée que ce ne soit pas la personne que vous attendiez, vous refusez... Votre journée s'achève donc une fois de plus dans la solitude. Pourtant, l'opportunité de sortir de votre isolement vous avait été bel et bien offerte !
C'est exactement ce qui se produit dans notre vie. A force de programmer, de projeter nous ne voyons même plus les opportunités quand elles se présentent à nous ! Nous ne savons plus apprécier de ce qui vient vers nous. De frustrations en frustrations, nous ne pensons qu'à nous révolter face à ce que nous estimons être une formidable injustice au lieu de voir que c'est nous-mêmes qui, par nos choix, contribuons à maintenir les choses en l'état !

Quand on aspire vraiment à quelque chose et que l'on croit fermement à cette possibilité, cette chose se réalise. Oh, bien sûr, elle ne se présente pas toujours à nous sous la forme qu'on avait imaginée ni même au moment où on s'y attend. J'ai eu pour ma part, maintes fois l'occasion de constater que les événements que j'espérais le plus se produisaient justement au moment où je m'y attendais le moins ! Comme si, tel un prestidigitateur qui sort subitement de son chapeau l'objet attendu, la Vie prenait plaisir à me faire une bonne surprise !
En fait, enfermé dans nos certitudes nous ne réalisons pas toujours à quel point la Vie est à notre écoute et répond point par point à nos demandes. Aussi lorsque ce que nous souhaitons se réalise, les trois quart du temps, nous commençons par protester ou même par refuser. Nous sommes tellement occupé à pester face à notre supposée malchance que nous ne réalisons même pas que, par je ne sais quelle magie, notre souhait a été non seulement entendu mais exaucé.
Exemple : à la fin d'un congrès, un généreux buffet est servi aux participants. Vous avez faim mais iI y a tellement de monde qu'il vous est impossible d'approcher de la table. Vous décidez donc, contraint et forcé, de patienter un peu. En attendant le moment de pouvoir enfin vous restaurer, vous vous rapprochez d'un groupe qui commente avec passion le thème du congrès. Vous joignant à eux, vous prenez part à la discussion. Quelques minutes plus tard, une personne s'approche du groupe avec un plateau bien garni mais, trop occupé à défendre vos arguments, vous déclinez sèchement l'offre. Ce n'est vraiment pas le moment de vous interrompre ! La personne s'éloigne donc avec son plateau. La même situation se reproduit plusieurs fois à quelques minutes d'intervalle et à chaque fois vous déclinez sèchement l'offre qui vous est faite. Croyez-vous que, suite à vos refus répétés, cette personne reviendra une nouvelle fois vers vous avec son plateau ? Bien sur que non ! Elle a bien compris que vous ne souhaitiez pas être dérangé dans votre discussion. Respectant scrupuleusement votre souhait, elle vous évitera donc soigneusement ! Par contre, quand la discussion terminée, vous vous approcherez enfin de la table devenue accessible, celle-ci sera vide ! A qui la faute si vous quittez les lieux l'estomac vide ?
Cet exemple illustre bien comment, sans même s'en rendre compte, on refoule ce qu'on ne peut se procurer soi-même et que la Vie nous apporte justement sur un plateau !
☛ Et pour illustrer mes propos par une pointe d'humour, je vous suggère également de lire cette histoire : Dieu, le vieil homme et les inondations !

Pour conclure, j'aimerai partager avec vous une petite phrase entendue dans une réunion il y a bien longtemps (au début des années 80). Cette phrase je ne l'ai jamais oubliée :
"La chance frappe à toutes les portes, ne soyez donc pas occupé au fond du jardin lorsqu'elle se présentera chez vous !"

© Christine Coulon - février 2012)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le vendredi 17 février 2012 par Christine