coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Apprendre à recevoir (1ère partie)

Bulle

TEXTE EN 2 PARTIES.
(1ère partie)

Recevoir et lâcher prise, même principe !
Dans mon article précédent (La relation amoureuse) il était question de donner ET de recevoir mais, si généralement donner ne pose aucun problème, recevoir est plus difficile pour certains. Peu de personnes acceptent spontanément de recevoir... Pour moi, la difficulté à recevoir repose sur la même réticence que celle à lâcher prise.

Petit rappel : lâcher prise implique de ne plus être dans l'action mais être dans la réceptivité, ne plus être dans le contrôle mais simplement dans l'accueil. En effet, lorsqu'on est face à un besoin qu'on ne peut combler soi-même, plus on cherche à se le procurer et plus on le repousse.
Exemple : ne vous est-il pas arrivé de chercher un mot, une chanson, un objet ? N'avez-vous pas remarqué que plus vous cherchez à retrouver ce que vous avez perdu et moins vous y parvenez ? Par contre, dès que vous cessez de chercher, le mot ou la chanson qui vous échappaient jusqu'alors vous reviennent comme par enchantement ; de la même manière l'objet égaré refait soudain surface !

Le lâcher prise concerne de multiples domaines et en particulier notre attitude face à nos besoins les plus légitimes. En effet, n'avez-vous pas aussi remarqué que plus vous faites pression sur quelqu'un pour obtenir ce que vous estimez qui vous manque plus vous engendrez de résistance de sa part ?
Alors, comment faire pour recevoir ce dont on a besoin et qu'on n'est pas en mesure de s'octroyer tout seul.
Comment ? En lâchant prise et en laissant la situation nous échapper autrement dit, en renonçant à toute volonté de contrôle. Ceci ne signifie pas pour autant laisser tomber ou cesser toute forme de projet mais cela veut simplement dire qu'il est temps de s'y prendre autrement.

En effet, lorsque la situation ne se déroule pas comme on le voudrait, il est souvent plus judicieux de ne pas insister et de laisser la situation se résoudre d'elle-même. Et, de de la même manière que le mot, la chanson ou l'objet perdu refont surface dès qu'on cesse de chercher, il suffit de lâcher prise pour la situation se débloque aussi toute seule !
Malheureusement, quand il est en difficulté, l'être humain oublie ce principe. Plus il se sent impuissant à se procurer ce qu'il désire et plus il produit d'efforts pour arriver à l'obtenir quand même. Poussé par la peur, il cherche donc à reprendre coûte que coûte le contrôle d'une situation qui lui échappe. Or, en agissant de la sorte, non seulement il repousse sans le savoir ce à quoi il aspire le plus mais il finit par bloquer totalement la situation...
Pourquoi l'être humain agit-il ainsi ? Tout simplement parce que, n'écoutant que sa tête, il n'entend plus son coeur... Certes, la tête et le coeur sont complémentaires mais, comme ils ne parlent pas le même langage, l'être humain a parfois bien du mal à s'y retrouver.
En effet, la tête incite à comprendre, à expliquer, à organiser. Craignant par dessus tout l'imprévu, elle aime planifier et contrôler pour ne pas être prise au dépourvu.
Le coeur, lui, n'est pas dans le contrôle mais dans la confiance et la spontanéité du moment. Il n'aspire qu'à donner et à recevoir.

Si la pratique du lâcher prise vous pose encore quelques problèmes, je vous invite à lire (ou relire) la 3ème partie de mon article sur le lâcher prise publié le 10 janvier 2012.

Il y a quelques années (en 1990), j'ai eu la chance de rencontrer Jipé, un SDF qui survivait grâce à son talent de peintre. Un jour, il me rendit visite et me raconta ceci : quelques jours auparavant, une personne du quartier lui avait apporté un vêtement chaud, de qualité et en excellent état. Touché par la générosité de cette personne, il avait donc spontanément sonné à sa porte pour lui offrir de bon coeur sa plus belle peinture. Malheureusement, cette personne refusa catégoriquement ce cadeau. Celle-ci, rencontrée le surlendemain, me confia qu'elle avait trouvé suspect que cet homme vienne sonner chez elle sous prétexte de lui offrir une peinture !
Ce récit illustre combien il est plus facile, pour certains, de donner mais difficile de recevoir...
Donner est agréable de plus, cela donne bonne conscience, mais recevoir c'est autre chose car, pour beaucoup, c'est seulement celui qui donne qui est dans l'amour... Or, l'amour est une énergie qui a besoin de circuler entre les êtres pour pouvoir s'épanouir. Aimer quelqu'un ne peut se concevoir sans "donner ET recevoir" :
- d'un côté, on a certes, le plaisir de donner,
- de l'autre, non seulement on offre à l'autre le plaisir de pouvoir nous donner à son tour mais on a soi-même plaisir à recevoir ce qu'il a à nous offrir.
Or, celui qui veut donner ne peut le faire si l'autre refuse de recevoir...
Jipé est décédé en 2007 mais j'ai envie de lui rendre à nouveau hommage* aujourd'hui. La Vie lui ayant appris à recevoir, il savait, lui, apprécier à sa juste mesure ce qui venait à lui même si, quelquefois il se révoltait malgré tout face à des conditions de vie difficiles
*en 1996, j'avais choisie une de ses oeuvres pour figurer sur la couverture de mon livre "La réharmonisation étoilée". Petite précision sur la technique de Jipé, il n'utilisait pas de pinceaux, seulement ses mains pour réaliser ses oeuvres !

Pour lire la suite APPRENDRE A RECEVOIR (2ème partie) : NE SOYEZ PAS AU FOND DU JARDIN !

(© Christine Coulon - février 2012)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le jeudi 16 février 2012 par Christine