coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Aimer, c'est quoi au juste (1ère partie)

Bulle
TEXTE EN 3 PARTIES
(1ère partie)

Du déséquilibre au chantage affectif
Durant de longues années je pensais, comme d'ailleurs beaucoup d'entre nous, qu'aimer l'autre c'était s'oublier voire même se sacrifier pour lui. Autrement dit, que pour aimer il me fallait tourner toute mon attention vers l'autre et m'ajuster à ses impératifs au détriment de mes propres besoins... C'est en tous cas, ce que l'on m'avait appris...
Aujourd'hui je me dis : quelle drôle de conception avais-je de l'amour !
En effet, au fil du temps les expériences traversées m'ont conduite à me poser certaines questions. Et pour pouvoir y répondre avec recul, je me suis replongée dans certaines situations auxquelles j'avais été confrontée directement ou indirectement.

Cette rétrospective m'a conduite à faire plusieurs constatations.

  • La première : on ne peut remplir impunément un seul plateau de la balance sans créer d'injustice !
  • Or, chaque fois que l'on s'oublie délibérément au profit de l'autre, on crée non seulement une injustice mais un déséquilibre au sein de la relation.
  • La deuxième : ce déséquilibre conduit toujours à une carence affective. Donc à une souffrance.
  • La troisième : cette carence cherche toujours à être comblée d'une façon ou d'une autre.
  • Généralement, on attend implicitement un retour (reconnaissance, valorisation, ...) et, plus ou moins consciemment, un renvoi d'ascenseur...

Qui n'a pas entendu au moins une fois dans sa vie ce genre de réflexion : "Comment peux-tu me dire (ou oser me faire) ça à moi ? Avec tout ce que j'ai fait pour toi ?"

J'en suis donc rapidement arrivée à la conclusion suivante :
Si s'oublier pour l'autre n'est pas juste, puisque cela crée une souffrance et que cette souffrance conduit au chantage affectif, c'est que forcément s'oublier pour l'autre ne repose pas sur un amour véritable !

En effet, l'amour ne fait pas souffrir. Jamais !
Bien au contraire, l'amour est source de bien-être, de paix, de bonheur et de joie !
Ce qui fait souffrir c'est justement l'injustice et donc l'absence d'amour. Or, quand on s'oublie pour l'autre on est injuste face à soi-même.
Imaginez par exemple une maman qui porterait toute son attention sur un de ses enfants en ignorant systématiquement l'autre, cela ferait un tollé général. Tout le monde serait scandalisé par une telle attitude, une telle injustice... Et pourtant, quand on s'oublie systématiquement au profit de l'autre est-ce que nous n'en faisons pas autant vis-à-vis de nous-même ? Or, non seulement cette attitude-là ne choque personne, ne scandalise personne mais en plus elle suscite de l'admiration...
Quelle drôle de vision : quand on ignore systématiquement un enfant au profit de son frère c'est faire indiscutablement preuve d'injustice et quand soi-même on s'ignore systématiquement au profit de l'autre c'est faire preuve d'altruisme... Cherchez l'erreur !

Quand on est véritablement dans l'amour, notre attitude face à nous-même est juste et n'engendre aucune forme de souffrance. On ne peut qu'être heureux et rendre l'autre heureux !
Moralité : quand on est véritablement dans l'amour on rayonne de bonheur, que l'on soit seul ou accompagné !

Pour lire la suite... Partir de soi pour aller vers l'autre.
Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

(© Christine Coulon - janvier 2012 ; modifications février 2012)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le samedi 21 janvier 2012 par Christine