coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Agressif ou combatif, ce n'est pas la même chose (suite)

Bulle
TEXTE EN 2 PARTIES
(2ème partie)

↵ Pour revenir à la première partie : "Agressif ou combatif, ce n'est pas la même chose !" cliquez ICI

Certaines questions suscitées par la récente publication de mon article "Agressif ou combatif, ce n'est pas la même chose" me conduisent à préciser ma pensée en développant davantage certains aspects pouvant porter à confusion.
En effet, plusieurs personnes m'ont interpellée sur l'attitude à adopter face à des cas précis (divorce, conflit de voisinage, rivalités professionnelles, etc.).
Il est évident que certaines personnes, conduites à prendre certaines initiatives pour quitter un système qui ne leur convient pas (ou qui ne leur convient plus), peuvent se retrouver perplexes suite à la lecture de cet article et s'interrogent : "en m'affirmant de la sorte, suis-je agressive ou seulement combative ?"
Je vais donc m'efforcer de clarifier les choses !

● Tout d'abord, un échange entre deux personnes peut tout à fait être "musclé" sans pour autant qu'il y ait d'agressivité de part et d'autre !
● Quelqu'un peut être conduit à s'affirmer avec force et autorité sans exprimer pour autant la moindre violence à l'égard d'autrui.
● Une personne peut chercher à provoquer une discussion avec quelqu'un d'autre (que ce soit avec humour ou avec gravité) sans que cela puisse être assimilé à quelconque forme d'agressivité ou d'arrogance.

En revanche, il y a agressivité dès lors que l'une ou l'autre partie (ou même les deux) cherche volontairement à avoir le dessus sur l'autre et n'hésite pas pour cela à le blesser ou à lui nuire.

  • ● soit en le prenant de haut (lui faire la morale),
  • ● soit en l'humiliant ou en le ridiculisant par des remarques désobligeantes sur sa personne, son comportement ou ses relations,
  • ● soit encore en le prenant violemment à parti sur le terrain de ses idées et de ses valeurs.

Exemple : 2 personnes ayant des valeurs ou un point de vue différent.
Toujours sur la défensive, la personne agressive réagira au quart de tour ! Refusant non seulement d'écouter le point de vue de l'autre elle cherchera à lui imposer avec une brutalité (plus ou moins exprimée) sa propre vision des choses. Ses armes favorites ? différentes formes de violence qu'elles soient explicites (ironie, propos méprisants voire même insultes) ou implicites (coups bas, double langage). En effet, mettant un point d'honneur à avoir le dessus sur son présumé adversaire, tous les moyens sont bons pour parvenir à ses fins.
N'étant ni dans le contrôle ni dans la violence, la personne combative défendra ses idées, certes avec vigueur, mais tout en respectant l'opinion de l'autre. Elle acceptera donc volontiers le dialogue mais elle saura aussi poser fermement certaines limites pour éviter tous dérapages (qu'ils viennent de l'autre ou d'elle même / voir note ci-dessous). Elle peut également jouer quelquefois la provocation pour faire avancer ses idées mais dans ce cas, elle le fera souvent par jeu, jamais avec méchanceté ni arrogance. Autrement dit, si elle avance des arguments forts pour tenter d'entraîner l'autre dans sa propre logique, elle ne cherchera par pour autant à imposer de quelle que manière que ce soit sa vision personnelle des choses. En cas de conflit, restant maître d'elle-même, elle se contentera simplement de défendre ses convictions et de les faire respecter avec courage (et, il est vrai, parfois aussi avec détermination et ardeur !).


Cet exemple repose sur deux attitudes différences envisagées dans l'absolu. Mais, dans la réalité, il ne faut pas oublier que, même la personne la plus conciliante qui soit peut parfois aussi déraper... En effet, tout le monde peut un jour ou l'autre être excédé par la goutte d'eau qui fait déborder le vase ! Dans ce cas, emportée par son exaspération, la personne va être, elle aussi, conduite à aller trop loin et trop fort (en privilégiant par exemple les sarcasmes à l'humour)... Lorsque c'est la cas, une fois la tempête apaisée, non seulement cette personne ne tirera aucune fierté de son attitude mais elle regrettera sincèrement de s'être laissée emporter.

Souvent on entend dire par certaines personnes : "je ne suis pas agressive, j'ai seulement des convictions et je les défends !"
Tout un chacun a des convictions et des valeurs auxquelles il tient que ce soit des valeurs personnelles (philosophiques religieuses, politiques), professionnelles ou familiales. Les défendre est donc parfaitement légitime mais, reste encore à savoir comment chacun va s'y prendre... En fait tout repose sur l'intention qui pousse à adopter tel ou tel comportement quand il s'agit de défendre ses convictions :

  • ● la personne sera agressive si, allant vers l'autre avec arrogance, elle recherche à tout prix l'affrontement. Considérant l'autre comme un adversaire à abattre et convaincue de détenir LA vérité, son intention est d'en découdre avec lui et si possible, le mettre K.O. !
  • En fait, chez la personne agressive il semblerait que, plus que ses convictions, c'est surtout son amour-propre qui est en jeu ! Toute son attitude laisse en effet supposer qu'il n'y a qu'une seule chose qui compte pour elle : avoir le dessus sur son adversaire de manière radicale puisque convaincue de détenir LA vérité...
  • ● la personne sera combative si elle va vers l'autre de façon certes, déterminée mais en respectant malgré tout les valeurs d'autrui. En effet, considérant son interlocuteur non pas comme un adversaire à abattre mais comme un contradicteur (plus ou moins coriace), son intention ne sera pas de lui imposer ses propres convictions mais simplement de provoquer une discussion afin de confronter ses idées aux siennes et tenter de l'entraîner dans sa logique.
  • Ici, ni arrogance ni volonté d'en découdre, seulement une volonté clairement affichée de se battre pour ses idées et, plaisir suprême, d'emporter en prime l'adhésion de l'autre ! Autrement dit, être tellement brillante et convaincante qu'il devient possible pour elle de conduire son contradicteur à admettre certains points de vue pourtant difficiles à accepter d'emblée !

En résumé on peut donc dire que, face à l'autre, :

  • la personne agressive USE DE SA FORCE en vue d'imposer ses idées
  • la personne combative JOUE DE SA FORCE pour confronter ses idées à celles de l'autre et tenter de l'entraîner sans sa propre logique


✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

© Christine Coulon - mai 2012)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook,

venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le jeudi 10 mai 2012 par Christine