coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Action du minéral sur une souffrance


Pour répondre à une question qui m'est souvent posée après une séance de lithothérapie, je précise qu'un minéral agit exclusivement au niveau énergétique. Généralement le délai est relativement court mais, lorsque la souffrance est ancienne, un temps plus ou moins long peut être nécessaire (jusqu'à 2 à 3 semaines voire même encore plus quelquefois) avant que les effets se manifestent concrètement sur le plan physique.
En fait, tout dépend de la réceptivité de la personne et surtout de l'intensité de la prise de conscience qui aura été faite avant et pendant le soin énergétique. En effet, si l'action d'un minéral peut soulager bien des souffrances elle ne suffit pas, du moins à elle seule, à réinstaurer un état de bien-être durable dans le temps.

Etant donné que le rétablissement s'opère d'abord sur un plan subtil, c'est à dire dans les pensées, aucune amélioration ne peut être atteinte durablement sans prise de conscience. Par contre, plus la prise de conscience est intense et plus le rétablissement est spectaculaire, rapide et durable.
Autrement dit, si la séance de lithothérapie ne s'accompagne pas d'un déclic suffisant pour conduire à une remise en question du comportement (ou de la façon de penser) qui pose problème, l'utilisation du minéral soulagera momentanément mais ne générera pas de réel rétablissement. Il y a donc de fortes chances pour qu'à plus ou moins long terme, la douleur ressurgisse sous une autre forme ou à un autre endroit du corps. Ceci est logique puisque, aucun changement n'étant intervenu, la cause des désagréments est toujours présente.

Une souffrance ne s'installe jamais par hasard. Elle est toujours la conséquence d'un comportement inapproprié provenant d'une vision négative de soi-même ou d'une croyance erronée. Or, il faut bien le constater, l'être humain est généralement plus enclin à chercher une cause extérieure capable d'expliquer et de justifier la raison de ses désagréments qu'à se remettre lui-même spontanément en question.
Pourtant, s'il faisait un tant soit peu le parallèle entre la souffrance de son corps et sa façon de penser ou d'agir, cela lui sauterait aux yeux !
En fait, chaque fois que nous adoptons un comportement qui nous est néfaste, notre corps somatise dans les 24 heures (mal de dos, problèmes digestifs, éruption cutanée, migraine, cystite, et j'en passe…) ! Par cette somatisation non seulement notre corps nous indique que nous nous faisons du mal mais il nous contraint à entendre cette souffrance pour y apporter une solution...

Dans mon dernier ouvrage [VALEUR ET ESTIME DE SOI j'aborde aussi ce sujet et j'explique, entre autres choses, comment (à notre insu) nous amenons notre corps à somatiser.

Au cours de mes entretiens je fais souvent appel à des métaphores car les images et les symboles parlent mieux qu'un long discours... Voici celle que j'utilise lorsque je m'adresse à une personne souffrant de désagréments d'ordre physique :

Imaginez que votre attention soit attirée par un clignotant qui s'allume sur le tableau de bord de votre véhicule. Que faites-vous ? Allez-vous continuer votre route en ignorant délibérément les mises en garde ? Eh bien, de la même manière que nous risquons une panne si nous ne tenons pas compte des avertissements du tableau de bord, nous prenons aussi le risque d'engendrer une maladie si nous ne prêtons pas attention aux avertissements de notre corps.

Or il faut bien le reconnaître, bien que conscient des risques encourus, l'être humain prend généralement plus soin de sa voiture que de lui-même...
Et pourtant, si nous pouvons changer facilement plusieurs fois de voiture au cours de notre vie nous ne pouvons pas, cela se saurait, changer de corps au cours de notre existence… Cela ne mérite-t-il pas réflexion ?

✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"
Et pour étayer mes propos je vous invite également à écouter la vidéo de Lara Fabian sur ce sujet (entretien enregistré au Canada).

(© Christine Coulon - 2011)
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)
Et pour ceux qui sont déjà sur Facebook, venez vous informer, commenter, échanger, dialoguer avec nous en rejoignant Coaching-Montélimar (le groupe)

Publié le lundi 6 juin 2011 par Christine