coaching-montelimar.com - le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Accoucher de soi-même par le biais d'une maladie

Bulle

Accoucher de soi-même par le biais d'une maladie


Qui passe par l'épreuve de la maladie pour accoucher de lui-même a énormément besoin d'attention, de tendresse et d'encouragements même si ce besoin n'est pas toujours réellement conscient.
En effet, fortement éprouvé par le processus intérieur de restructuration qui s'opère dans son corps, et perdant simultanément tous ses repères mentaux, l'être humain se trouve extrêmement fragilisé physiquement et émotionnellement. C'est ce qui explique que, très réceptif à l'attention qu'on lui porte, il peut se montrer aussi très sensible à de tous petits gestes d'affection. Ceci est particulièrement marqué chez ceux qui n'ont pas reçu de tendresse durant l'enfance.

Bien que ce processus de transformation se fasse souvent sur de nombreuses années, l'entourage n'est pas toujours conscient des difficultés de celui qui vit cette épreuve.
Pire, quand les symptômes de la maladie ne se voient pas forcément, l'entourage peut même aller jusqu'à douter de la réalité de la maladie...

De plus, il n'est pas rare que le travail de mutation intérieure se poursuive bien longtemps encore après la disparition des symptômes touchant le corps physique !
En effet, lâcher ses repères pour mettre en place un nouveau système de fonctionnement ne s'opère pas du jour au lendemain car, on ne peut passer d'une rive à l'autre de sa vie sans opérer un véritable bouleversement de ses habitudes ! Or bouleverser des habitudes de fonctionnement bien ancrées demande non seulement beaucoup de temps mais exige énormément de courage, de persévérance et de volonté. Donc, beaucoup d'énergie...

C'est pourquoi, ce processus concernant plus particulièrement des personnes possédant un fort mental et qui donnent donc, souvent malgré elles, le sentiment d'être invincibles, il n'est pas toujours évident pour l'entourage de percevoir réellement l'ampleur du travail intérieur qui s'accomplit.
Oh, il y a bien de temps à autres quelques signes de découragement qui seraient susceptibles d'alerter l'entourage mais ces derniers sont si fugaces qu'ils passent le plus souvent inaperçus aux yeux des autres ; et quand ce n'est pas le cas, ils ne semblent pas suffisamment importants pour justifier que l'on s'y arrête...

De ce fait l'être humain qui vit cette transformation intérieure a parfois bien du mal à rester "debout" non pas par manque de volonté mais tout simplement parce que, trop sollicitée, son énergie s'épuise.
Or plus l'énergie s'épuise et plus le stress augmente...
Ceci est encore plus flagrant chez les personnes qui n'ont pas, ou pas suffisamment, reçu de soutien durant leur enfance. Ceci est logique car un être humain confronté bonne heure aux difficultés voit forcément son potentiel de résistance émotionnelle s'amenuiser au fils du temps...

C'est ce qui explique que, plutôt que de demander de l'aide, certains préfèrent se replier sur eux-mêmes pour tenter de reconstituer leurs forces quand leur système nerveux est mis à trop rude épreuve.
Le sens de ce repli échappe lui aussi bien souvent à l'entourage car, généralement interprété comme un simple besoin de solitude, il ne semble donc pas plus alarmant que ça...

Or plus l'être humain aura été confronté jeune à l'adversité, plus il aura été contraint de ne pouvoir compter que sur lui-même et moins il aura de facilité à demander facilement de l'aide. Aussi, bien que souffrant cruellement de l'indifférence de ses proches, il participe malgré lui, par son comportement, à créer son propre isolement.
Mais il arrive aussi que, lorsque prenant conscience de son erreur, il ose demander de l'aide à ses proches, l'entourage ne prenne pas ses demandes au sérieux...

Véritable parcours du combattant pour celui qui la vit, cette transformation intérieure n'est donc pas sans rappeler la lame du Bateleur du Tarot et son symbolisme ! En effet, tout comme le Bateleur qui est seul sur le chemin de l'initiation, l'être humain qui traverse ce processus de transformation intérieure est tout aussi seul...
Ce qu'il vit ne peut être perçu comme éprouvant par l'entourage puisqu'en apparence tout va bien. Aucun signe extérieur ne permet en effet de mesurer concrètement sa souffrance émotionnelle et encore moins l'ampleur de sa solitude.
Il doit donc impérativement changer de comportement afin que, rétablissant l'équilibre, ses proches puissent enfin prendre au sérieux ses difficultés. Il est en effet regrettable que seules les personnes atteintes de maladies visibles, ou nécessitant des hospitalisations ou traitements lourds, mais aussi celles qui savent jouer les "Calimero" soient en mesure de retenir l'attention de leurs proches et puissent bénéficier de témoignages de tendresse. La souffrance morale, l'isolement, l'indifférence sont des maux qui ne se voient pas mais qui n'en sont pas moins douloureux pour ceux qui les vivent...

Seules les personnes qui ont traversé elles-mêmes ce type d'épreuves peuvent le comprendre...

C'est pour cette raison que j'ai ressenti l'envie et surtout le besoin impératif d'écrire cet article.
Consciente que beaucoup trop de personnes souffrent de cet isolement, il me paraît important de parler de ce que la personne vit dans ces moments-là et surtout de l'expliquer à l'entourage.
En effet, connaissant que trop bien toutes les phases de ce processus, je suis bien placée pour en parler à ceux qui ne savent pas et leur permettre ainsi de mieux saisir ce que certains de leurs proches peuvent vivre.
Et si mes propos peuvent aider à une meilleure communication et donc à plus de douceur et de tendresse entre les êtres, alors je n'aurai pas perdu mon temps !


✦ Pour lire d'autres articles cliquer ICI puis rubrique "PAGE"

© Christine Coulon - janvier 2015
J'autorise la reproduction partielle ou intégrale de cet article exclusivement à des fins non commerciales, sous réserve qu'aucune modification ne soit apportée au texte initial et que mon nom Christine COULON ainsi que l'adresse de mon blog (http://blog.coaching-montelimar.com) figurent de façon lisible au bas de toute reproduction.

Votre avis m'intéresse !
Bande bleuPour me contacter (par e-mail) : contact@coaching-montelimar.com
Retrouvez-moi aussi sur Facebook
Page FAN Coaching-Montélimar (Page publique pouvant donc être consultée par tous)

Publié le vendredi 2 janvier 2015 par Christine